Cet article date de plus de huit ans.

Martine Aubry en position d'équilibriste à Lomme

A quelques jours du vote de confiance à l'Assemblée, la maire de Lille, qui participait ce samedi aux Etats généraux de la Fédération du PS du Nord à Lomme, en présence du premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis, se revendique militante mais pas frondeur. "Je suis pour l’indépendance de chacun", a-t-elle lancé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Vote de confiance à l'Assemblée : Aubry "pour l'indépendance de chacun"  © Maxppp)

La puissante fédération du PS du Nord se tenait samedi à Lomme, près de Lille. L'occasion pour la maire de Lille de réaffirmer son soutien au gouvernement et à la majorité. Mais, à quelques jours du vote de confiance à l'Assemblée nationale, prévu mardi, Martine Aubry a aussi prévenu qu'elle était décidée à intervenir dans le débat pour une inflexion de la politique économique du gouvernement. Tout en prenant soin de réaffirmer son soutien au gouvernement et au président Hollande, la maire de Lille laisse par ailleurs toute latitude aux frondeurs pour voter la confiance ou s'abstenir. "Je suis pour l’indépendance de chacun ", a-t-elle lancé.

Martine Aubry : "Je suis d’abord socialiste, je suis d’abord militante, j’ai envie d’être utile"
écouter

Beaucoup à gauche voient Martine Aubry comme un recours. Mais pour elle, le retour, le vrai; ce sera dans la première quinzaine  d'octobre. Ses amis annoncent une contribution écrite aux Etats généraux de son parti, puis un plateau télé en guise de service après-vente. Tout cela après le vote de confiance à l'Assemblée et la conférence de presse présidentielle, car officiellement Martine Aubry ne veut pas "gêner".

REPORTAGE - Louise Bodet | Martine Aubry sur le chemin du retour
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.