Cet article date de plus d'onze ans.

Martine Aubry a plaidé lundi pour la mise en place d'"un autre système" pour l'agriculture

Présentant les propositions du PS sur l'agriculture lors de son premier Forum des idées, Mme Aubry a prôné "une relocalisation de la production agricole" et "une politique de régulation" des prix."Les agriculteurs ne veulent pas d'assistance. Ils veulent des prix et des règles qui leur permettent de vivre de leur travail", a-t-elle déclaré.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Après avoir visité une ferme expérimentale Martine Aubry se rend  au "Forum des Idées", le 14 juin 2010. (AFP -Jeff Pachoud)

Présentant les propositions du PS sur l'agriculture lors de son premier Forum des idées, Mme Aubry a prôné "une relocalisation de la production agricole" et "une politique de régulation" des prix.

"Les agriculteurs ne veulent pas d'assistance. Ils veulent des prix et des règles qui leur permettent de vivre de leur travail", a-t-elle déclaré.

Martine Aubry et Germinal Peiro, secrétaire national du PS à l'agriculture, ont ensuite exposé à Cluny (Saône-et-Loire) "25 propositions pour une révolution agricole et alimentaire".

Ces mesures, réparties en trois sections, Monde, Europe et France, vont de "la relocalisation des productions agricoles à l'échelle mondiale" à l'extension de la "retraite complémentaire obligatoire" aux conjoints d'exploitants, en passant par "la régulation publique des marchés alimentaires agricoles".

"Au delà des crises porcine, ovine et bovine, on se rend bien compte qu'on ne peut pas continuer ainsi. 40.000 agriculteurs supplémentaires on demandé à bénéficier du RSA. C'est un autre système qu'il faut mettre en place", a martelé Martine Aubry.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.