L'Emission politique, France 2

VIDEO. Marine Le Pen se confie sur son père: "Le sacrifice de cette relation était nécessaire"

Marine Le Pen était l’invitée de "L’Emission politique" de France 2 jeudi 14 mars. Il y a quelques jours, Thomas Sotto a rencontré la présidente du Rassemblement national dans son bureau. Ensemble, ils ont évoqué son parcours, ses proches, ses ambitions, mais aussi le fameux débat de l’entre-deux-tours face à Emmanuel Macron. Un entretien "derrière la porte" à retrouver en intégralité.

L'EMISSION POLITIQUE / FRANCE 2

Le 1er juin 2018, le Front national devenait le Rassemblement national (RN). Cette évolution a traduit la rupture progressive entre Marine Le Pen et son père Jean-Marie. La députée du Nord-Pas-de-Calais ne nie pas leurs désaccords, mais explique aujourd’hui à Thomas Sotto que "le sacrifice de cette relation était absolument nécessaire". "A un moment donné, ajoute-t-elle, j’ai considéré qu’il en allait de l’avenir de notre mouvement."

Comment Marine Le Pen vit-elle le retrait de la vie politique de sa nièce, Marion Maréchal ? Sans amertume, semble-t-il. "Je n’ai rien à lui dire […] Il n’y a pas de conseil à donner, c’est un choix intime et personnel." Elle ne lui glisse qu’une recommandation pour l’avenir : "Ecoute ton cœur."

2022, un objectif personnel ?

Dans le futur, la présidente du Rassemblement national ne s’imagine pas forcément à l’Elysée : "Je ne fais pas partie des gens qui vous expliquent qu’à cinq ans, ils voulaient être président de la République." Une nouvelle candidature pour 2022 ne semble pourtant pas exclue : "S’il se trouve que c’est moi qui suis la mieux placée pour refaire ce qui serait une troisième présidentielle […], j’y réfléchirai", glisse Marine Le Pen.

Un débat à sens unique

La députée RN revient aussi sur le débat de l’entre-deux-tours en 2017, que la candidate avait mal négocié. Un face-à-face "qui est arrivé dans une conjonction d’erreurs de notre part, reconnaît Marine Le Pen. J’étais crevée", assure-t-elle, une préparation hasardeuse qui lui a coûté cher.

Quand a-t-elle su que le débat ne tournait pas à son avantage ? "Assez rapidement" pendant le direct, même si elle estime que cet épisode n’explique pas sa défaite le dimanche suivant. "Je pense que les écarts étaient trop importants, estime Marine Le Pen, mais j’aurais pu faire un meilleur score."

"Derrière la porte", un reportage diffusé dans "L’Emission politique" le 14 mars 2019 sur France 2.

\"Derrière la porte\" Marine Le Pen 14 mars 2019
"Derrière la porte" Marine Le Pen 14 mars 2019 (L'EMISSION POLITIQUE / FRANCE 2)