Présidentielle : les contours de l'alliance négociée entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan à Matignon. En cas de victoire de Marine Le Pen, dimanche 7 mai, voilà l'une des clauses de l'accord passé entre la présidente du FN et le président de Debout la France.

Voir la vidéo
Une image que personne n'aurait cru possible il y a encore quelques semaines. C'est main dans la main que Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan poursuivent la campagne, ce samedi 29 avril. C'est désormais officiel, ils pourraient gouverner ensemble si la candidate frontiste est élue. Nicolas Dupont-Aignan, leader de Debout la France, salue un accord historique. Jamais un parti politique n'avait apporté son soutien officiellement au Front National.

Les habitants de Yerres en colère

Un accord de gouvernement avec quelques compromis pour Marine Le Pen : sortie de l'euro mise en veilleuse, reconnaissance du vote blanc et hausse de l'allocation aux adultes handicapés. Les militants du Front National, eux, saluent une décision logique.

Mais l'accord passe mal dans le fief de Nicolas Dupont-Aignan. Sous les fenêtres de l'hôtel de ville de Yerres (Essonne), les habitants crient leur colère contre leur maire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, en conférence de presse, à Paris, samedi 29 avril 2017. 
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, en conférence de presse, à Paris, samedi 29 avril 2017.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)