Présidentielle : la CGT appelle à ne pas voter Marine Le Pen

La CGT estime que le FN est "un danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail". 

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à Valence (Drôme), le 11 avril 2017.
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à Valence (Drôme), le 11 avril 2017. (CHRISTOPHE ESTASSY / AFP)

Contrairement à la CFDT,  il ne s'agit pas d'un appel à voter ouvertement Emmanuel Macron. Néanmoins, la CGT a appelé, mardi 25 avril, à "faire barrage à l'extrême droite", estimant que "pas une voix" ne devait "se porter sur sa candidate", Marine Le Pen

La CGT "n'aura de cesse de faire barrage à l'extrême droite ! Pas une voix ne doit se porter sur sa candidate !" a déclaré l'organisation syndicale dans un communiqué, estimant que le Front national était "un danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail".

"Seul le progrès social favorise les solidarités"

"Les gouvernements, qui depuis 2002 se sont succédé sans jamais répondre aux aspirations légitimes à plus de justice sociale, sans ouvrir de perspectives d'avenir meilleur, en portent une lourde responsabilité", souligne la CGT. Pour l'organisation syndicale, "seul le progrès social favorise les solidarités, participe à combattre l'exclusion, les stigmatisations, les mises en concurrence".

Pour elle, "l'utilisation des peurs, du terrorisme, les amalgames éhontés entendus lors de la campagne, la xénophobie, le racisme, le sexisme et l'homophobie, la préférence nationale ne résoudront pas les inégalités, le chômage et les bas salaires". Le syndicat appelle "l'ensemble des salariés et des organisations syndicats" à une mobilisation le 1er mai.