Cet article date de plus de deux ans.

Présidentielle 2022 : l'occupation de la Sorbonne prend fin après 30 heures de blocage

Publié
Présidentielle 2022 : l'occupation de la Sorbonne prend fin après 30 heures de blocage
Présidentielle 2022 : l'occupation de la Sorbonne prend fin après 30 heures de blocage Présidentielle 2022 : l'occupation de la Sorbonne prend fin après 30 heures de blocage (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.-C.Batteria, France 3 Régions, A.Da Silva
France Télévisions
France 2

Des étudiants ont bloqué durant 30 heures l'université de la Sorbonne, à Paris, pour s'opposer aux résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Ils ont quitté les lieux jeudi 14 avril, un peu après minuit. 

Peu après minuit, jeudi 14 avril, la trentaine d'étudiants qui occupait la Sorbonne (Paris) a quitté volontairement l'université, sous les applaudissements de leurs camarades. L'occupation a duré 30 heures. "On voudrait faire entendre une voix de la jeunesse, une voix qui se préoccupe de son avenir, du climat, des inégalités, et ce n'est pas du tout le second tour", explique une étudiante. 

Les deux candidats condamnent l'occupation 

Les deux candidats à l'élection présidentielle ont réagi à l'occupation, ainsi qu'à celle de Sciences-Po Paris. "Ils ont raté le cours de démocratie, ils ont séché, ils faisaient quoi ? Je crois que c'est profondément anti-démocratique [de] s'opposer à la volonté exprimée par le peuple français", a ironisé Marine Le Pen sur BFM, dans la matinée du vendredi 15.  "La démocratie, elle est faite de règles", a quant à lui martelé Emmanuel Macron sur Franceinfo, indiquant qu'il "conteste le fait que l'extrême-droite serait la même chose que (…) le projet [qu'il] défend". Les principaux syndicats étudiants ont invité à rejoindre les manifestations contre l'extrême-droite du samedi 16 avril. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.