Cet article date de plus de trois ans.

Marine Le Pen suggère à Laurent Wauquiez de "proposer une alliance" au Front national

La présidente du FN a demandé au probable prochain président de LR de sortir de "l'ambiguïté" au regard "des propos qu'il tient".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen en visite dans une exposition à la porte de Versailles à Paris, le 11 novembre 2017. (CITIZENSIDE / FRANCOIS PAULETTO / AFP)

Une main tendue. Marine Le Pen a suggéré, dimanche 19 novembre, au probable prochain président des Républicains Laurent Wauquiez de lui "proposer une alliance". Invitée du Grand Jury de RTL - Le Figaro - LCI, la présidente du Front national s'est d'abord réjouie de voir les thèmes de son parti repris par d'autres avant de s'adresser directement au président de la région Rhône-Alpes-Auvergne

Quand j'entends le discours de Monsieur Wauquiez aujourd'hui, je me dis après tout s'il est sincère, compte tenu des propos qu'il tient, il devrait aller jusqu'à proposer une alliance politique.

Marine Le Pen

RTL - Le Figaro - LCI

"Je lui demande de sortir de cette ambiguïté", a ajouté la responsable frontiste pour compléter cette proposition en forme de piège politique. "Quand on tient des propos comme il les tient, il faut qu'il aille au bout de cette logique ou alors il démontre que ces propos ne sont pas sincères" ou que ce sont "des propos électoraux qu'il envisage de ne pas mettre en oeuvre lorsqu'il sera élu à la tête des Républicains".

"Il faut être cohérent"

Depuis le début de la campagne pour la présidence de LR, Laurent Wauquiez répète qu'il s'oppose à toute idée d'alliance avec le FN. "Monsieur Wauquiez ne peut pas dire sincèrement la même chose que nous, et parfois avec des mots plus crus que les nôtres, et en même temps expliquer que nous devrions être au banc de la vie politique française - il faut être cohérent, il faut être logique", a martelé Marine Le Pen.

"Nous sommes en désaccord sur la politique économique", a-t-elle concédé, mais, évoquant les municipales de 2020, elle a estimé qu'"on peut parfaitement, dans certains cas, trouver des terrains d'entente" avec LR. "Ce qui est illogique c'est de continuer avec des considérations morales injustes, à traiter le FN comme les dirigeants Républicains continuent à le traiter", a-t-elle conclu en insistant sur les préoccupations communes des électorats du FN et de LR.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.