Présidentielle : A Forbach, les frontaliers à l'heure du choix

Beaucoup voient dans l'élection de dimanche un référendum pour ou contre l'Europe. Alors qu'en pensent les frontaliers ?

France 2

C'est une frontière invisible que les automobilistes passent sans même s'en apercevoir. D'un côté Forbach, de l'autre Sarrebruck en Allemagne. Ici, les habitants sont tous habitués à faire des aller-retour, mais ils sont divisés sur l'avenir de cette frontière toute proche. À Forbach, Marine Le Pen a récolté plus de 30% des voix, suivie de Jean-Luc Mélenchon puis d'Emmanuel Macron. La candidate du FN est plébiscitée par ces anciens salariés des mines de charbon, et même jusque sur les ongles de certains convives : "J'ai mis du bleu marine, uniquement pour Marine. Pour qu'elle gagne, parce qu'on la soutient", explique une femme en montrant ses ongles manucurés.

16 000 travailleurs frontaliers

L'Europe est accusée de ne bénéficier qu'à certains. Dans le département, 16 000 travailleurs frontaliers font pourtant la route tous les jours direction l'Allemagne ou le Luxembourg. Pour eux, l'Europe est une évidence. Dans le centre-ville de Forbach, les commerçants profitent eux aussi de la proximité avec l'Allemagne. Au premier tour, près de 35% des électeurs se sont abstenus à Forbach.

Le JT
Les autres sujets du JT
forbach
forbach (france 2)