Cet article date de plus de deux ans.

Financement des campagnes du FN : deux proches de Marine Le Pen renvoyés en correctionnelle

Frédéric Chatillon et Jean-François Jalkh vont être renvoyés en correctionnelle dans le cadre d’une enquête sur le financement des campagnes 2014-2015, a appris franceinfo lundi de source proche du dossier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen, lors de la Fête du drapeu du Rassemblement national, le 23 septembre 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Frédéric Chatillon et Jean-François Jalkh, deux proches de Marine Le Pen, vont être renvoyés en correctionnelle dans le cadre d’une enquête sur le financement des campagnes 2014-2015, a appris franceinfo lundi 1er octobre de source proche du dossier.

L'association Jeanne qui participe au financement des campagnes du front national sera également poursuivie en tant que personne morale devant le tribunal correctionnel.

Une information judiciaire ouverte en 2016

Une information judiciaire avait été ouverte en octobre 2016 pour "escroqueries" et "abus de biens sociaux", après le signalement de Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins).

Les juges soupçonnent la société Riwal dirigé par Frédéric Chatillon, d'avoir accordé des avantages au parti par le biais de l'association Jeanne, lors des campagnes pour les municipales et pour les départementales en 2014 et 2015.                     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.