Européennes : pas d'alliance entre Nicolas Dupont-Aignant et Marine Le Pen

Il n'y aura pas d'alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen aux prochaines élections européennes. Le président de Debout la France l'a annoncé le 3 juin sur France 3. Il refuse, pour le moment, la proposition de liste commune que lui a fait le Rassemblement National, le nouveau nom du Front National.  

FRANCE 3

Il y a un an, ils étaient côte à côte, ils défendaient le même programme pour le deuxième tour de la présidentielle. Cette image appartient au passé.
Nicolas Dupont-Aignan dit non, pour le moment, à la proposition de Marine Le Pen de faire liste commune aux élections européennes de 2019. "Sa proposition n'est pas du tout à la hauteur de l'enjeu historique qui est devant nous", explique le président de Debout la France. Pour Nicolas Dupont-Aignan, leur "tête-à-tête" lors de la présidentielle n'est pas suffisant.

Marine Le Pen en quête d'unions

La présidente du Rassemblement National déplore ce refus. En quête d'unions, elle entend poursuivre sa stratégie. "Si Nicolas Dupont-Aignan souhaite partir seul, eh bien nous rassemblerons quand même avec des gens qui viendront de l'ancienne droite ou de l'ancienne gauche", affirme Marine Le Pen. Si pour l'instant Nicolas Dupont-Aignan oppose une fin de non-recevoir, la porte reste entrouverte. Une fois que chacun aura élaboré son projet, il sera alors possible pour Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan de se trouver des points communs et s'afficher à nouveau ensemble pour les Européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, présidente du FN, et Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 29 avril 2017.
Marine Le Pen, présidente du FN, et Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 29 avril 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)