Élections européennes : Marine Le Pen aux cotés des partis eurosceptiques

Alors que le Rassemblement national est passé devant La République en marche selon plusieurs sondages pour les élections européennes (23-26 mai 2019), Marine Le Pen a répondu présente à l'appel du ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini à Milan (Italie). 

France 3

Un rassemblement pour afficher une puissance collective en vue des élections européennes (23-26 mai 2019). C'est bien le but premier de l'appel lancé par Matteo Salvini à Milan (Italie). Le ministre de l'Intérieur italien a réuni 12 partis eurosceptiques dans son fief le samedi 18 mai dont le Rassemblement national de Marine Le Pen. "L'idée est de construire un grand groupe populiste qui pourrait jouer les arbitres au Parlement européen. Depuis des semaines, Marine Le Pen sillonne l'Europe pour nouer des alliances. Au-delà des divergences de fond, 12 partis eurosceptiques vont s'afficher ici côte à côte pour ce qui ressemble à une démonstration de force", annonce la journaliste Anne Bourse depuis Milan pour le 12/13.

Duel à distance avec Emmanuel Macron

Une réunion des force, comme pour montrer que Marine Le Pen n'est pas seule dans son combat politique et que ses idées dépassent les frontières de l'Europe. Elle n'en oublie pas d'alimenter le duel à distance qui l'oppose à Emmanuel Macron pour les élections européennes. Le président avait dénoncé le bilan catastrophique de son parti au parlement européen vendredi 17 mai. "Pour la présidente du Rassemblement national, ce meeting remplace des tracts. Marine Le Pen en campagne à Milan n'en oublie pas Emmanuel Macron", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, donne une conférence de presse à Milan (Italie), le 18 mai 2019.
La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, donne une conférence de presse à Milan (Italie), le 18 mai 2019. (MIGUEL MEDINA / AFP)