VIDEO. "Dimanche en politique" : retrouvez les interventions d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Le président candidat et la candidate du Rassemblement national étaient les invités de l'émission de France 3. 

Ce qu'il faut savoir

"Il faut tout faire pour ne pas que la situation dérape" en Ukraine, déclare Emmanuel Macron, dimanche 27 mars, dans l'émission "Dimanche en politique" sur France 3. "On a fait le choix de ne pas intervenir dans le conflit militairement. Il ne faut pas être dans l'escalade, ni des mots, ni des actions", a ajouté le chef de l'Etat, qui a précisé qu'il "n'utiliserait pas" les propos de Joe Biden qui a traité Vladimir Poutine de "boucher" la veille. 

 Emmanuel Macron assure qu'il n'y a pas de "combines" avec McKinsey"On a l'impression qu'il y a des combines [entre le cabinet de conseil McKinsey et le gouvernement], c'est faux", a assuré Emmanuel Macron sur France 3 alors que ce cabinet est accusé d'optimisation fiscale par une commission d'enquête du Sénat. "Que quiconque a la preuve qu'il y a une manipulation mettent le contrat en cause au pénal", a ajouté le chef de l'Etat.

 "La crise sanitaire a été gérée n'importe comment en Outre-mer", estime Marine Le Pen. En duplex depuis la Guadeloupe dans l'émission "Dimanche en politique" sur France 3, la candidate du Rassemblement national a regretté qu'on ait "suspendu des soignants" qui refusaient de se vacciner, "alors qu'il était très simple de leur faire un test chaque jour pour que ça ne présente un risque pour personne". 

La candidate RN et son équipe portent plainte après "l'irruption" de manifestants guadeloupéens indépendantistes. Cette plainte fait suite à "l'irruption d'une vingtaine de manifestants d'extrême gauche" pendant l'enregistrement d'une interview télévisée de la candidate avec France 3 samedi soir à son hôtel au Gosier, en Guadeloupe. La candidate, chahutée et bousculée, a dû quitter le bâtiment. "L'hôtel n'était absolument pas protégé" et "les forces de l'ordre ont mis plus d'une heure à arriver", déplore un membre de l'équipe de campagne de Marine Le Pen.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live

10h42 : Environ 30 000 personnes en provenance d'Ukraine sont rentrées en France, fait savoir sur franceinfo la ministre du Logement Emmanuelle Wargon. "Sur ces 30 000, une partie reste en France, et une partie traverse le pays, plutôt vers l'Espagne et le Portugal. Aujourd'hui, nous accueillons dans des logements et des hébergements environ 15 000 personnes", détaille-t-elle.

10h38 : "Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie", martèle Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, sur CNews. "On prend des sanctions contre le régime russe, contre Vladimir Poutine et ses oligarques pour faire en sorte qu'à la fin, le coût de la guerre soit tellement élevé pour le régime russe que Vladimir Poutine décide de faire cesser les armes", expose-t-il.

10h32 : Le batteur des Foo Fighters, Taylor Hawkins, avait consommé opiacés et antidépresseurs avant sa mort. Une analyse toxicologique "fait état de dix substances" retrouvées dans son corps "dont du THC (cannabis), des antidépresseurs, des benzodiazépines et des opiacés", a relevé le parquet de Bogota, la capitale colombienne, où le batteur est mort.




(ARTURO HOLMES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

10h18 : Lauren et Mona, mais aussi Lena, Tom, Camille et Zoé Mary partagent la même volonté de faire avancer les choses. Et même si pour Lena, qui lutte contre les violences faites aux femmes, "peu importe qui sera élu, on ne sera pas entendues", ils s'intéressent à la campagne présidentielle et iront voter le 10 avril prochain. Retrouvez leurs témoignages dans cet article.

10h16 : "Je ne veux pas être juste la jeune femme noire qu'on 'expose' et ensuite aller défendre des propositions que je n'approuve pas et que j'ai subies."


Pour Lauren, cocréatrice de l'association Cité des Chances, les partis politiques peuvent être "un cercle très fermé et parfois hostile dès qu'on a un profil différent".

10h15 : "Les candidats sont surtout en campagne pour défendre leurs intérêts. Il est de plus en plus question de conquête du pouvoir."


Mona est engagée dans deux associations, Ghett'up et Nouvel Air, qui poursuivent le même but : "Revaloriser les quartiers populaires et les jeunes qui y vivent". Elle ne retrouvait pas ces thèmes dans les partis politiques, qui sont "très déconnectés de la réalité du terrain".

10h10 : Ils s'appellent Lena, Tom, Mona, Lauren, Camille et Zoé Mary. Ils ont entre 19 et 25 ans et ont choisi de se battre pour des causes auxquelles ils croient. De la lutte pour le climat à celle contre les violences faites aux femmes, en passant par la défense de la chasse ou la revalorisation des jeunes des quartiers populaires, ils ont décidé d'agir à leur niveau, loin des partis politiques, qu'ils trouvent "éloignés de la réalité". Nous avons évoqué leur engagement, leurs aspirations.



(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

10h06 : Le quotidien régional L'Ardennais titre sur "le rapport qui accable Orpea" alors que le PDG du groupe, Philippe Charrier, regrette que le rapport "ne soit ni rendu public ni mis à disposition des parties prenantes". Il prend également "acte de la décision de la ministre de transmettre le rapport au procureur de la République".



10h03 : Le Parisien / Aujourd'hui en France consacre une large partie de sa une à la situation en Ukraine, et notamment à Marioupol, ville portuaire du sud du pays. Mais le quotidien, comme Le Journal du dimanche relève lui aussi que le président sortant est "sur ses gardes face à Le Pen".

09h53 : Faisons un détour par les kiosques. Le Journal du dimanche titre sur Marine Le Pen qui "inquiète" Emmanuel Macron.



10h04 : Au micro de franceinfo, Jean Lassalle estime ne pas être traité "à égalité de chances".

10h04 : La visite de Marine Le Pen en Guadeloupe est mouvementée. Hier soir, des incidents ont eu lieu ont eu lieu à l'hôtel où elle se trouvait, au Gosier. La salle a été envahie par des militants nationalistes de l'ANG et du Comité international des peuples noirs, rapporte Guadeloupe La 1ère.

10h04 : Fabien Roussel, le candidat communiste, tient aujourd'hui un meeting à Toulouse au lendemain d'une réunion publique d'Anne Hidalgo dans la Ville rose.

09h32 : L'équipe d'Eric Zemmour a envoyé, hier, une "décharge de responsabilité" aux journalistes accrédités pour le meeting du Trocadéro, à Paris. "Une première dans cette campagne", commente une journaliste du Monde.

09h27 : Jean-Luc Mélenchon, candidat de l'Union populaire, sera l'invité du "13 heures" de France 2 avant son meeting marseillais.

09h26 : A deux semaines du premier tour, la campagne s'accélère : Emmanuel Macron est l'invité de "Dimanche en politique" sur France 3 à 12h10, Eric Zemmour tient à meeting au Trocadéro, à Paris, cet après-midi, Yannick Jadot sera au Zénith de Paris et Jean-Luc Mélenchon sera en meeting à Marseille.

09h21 : En Birmanie, la junte s'est livrée à une démonstration de force, promettant d'"anéantir" ses opposants, à l'occasion de la journée de l'armée. Au moins 8 000 membres des forces de sécurité, des chars, des camions transportant des missiles et des pièces d'artillerie ont défilé à Naypyidaw, la capitale.



( AFP)