Chômage : Marine Le Pen dénonce "une baisse dérisoire"

La présidente du Rassemblement national déclare que "la politique du ruissellement d'Emmanuel Macron ne fonctionne pas". 

Marine Le Pen, invitée de France Inter le 16 mai 2019. 
Marine Le Pen, invitée de France Inter le 16 mai 2019.  (France Inter)

"La réalité c'est qu'il y a une stabilité du chômage" a déclaré jeudi 16 mai sur France Inter Marine Le Pen. Le taux de chômage est à son plus bas niveau depuis 2009, en recul de 0,1 point à 8,7% de la population active en France entière (hors Mayotte).

La présidente du Rassemblement national (RN) estime que "la politique du ruissellement qui a été mise en œuvre par Emmanuel Macron ne fonctionne pas, mais crée évidemment beaucoup d'injustices et beaucoup de souffrances chez ceux qui attendaient une baisse de leurs impôts et qui ont vu une augmentation de leurs taxes et de leurs impôts."

"Le BIT utilise des critères qui sont éminemment contestables"

"Depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir, il y a en fait une stabilité du chômage, il n'y a pas eu la baisse qui nous avait été annoncée", a estimé Marine Le Pen. "Il y a une baisse qui est du niveau du dérisoire", a-t-elle ajouté, demandant à "regarder de près les chiffres du chômage". Le taux de chômage est mesuré par l'Insee selon les normes du Bureau international du travail (BIT).

"Le BIT utilise des critères qui sont éminemment contestables, selon Marine Le Pen. À chaque fois qu'on m'a dit qu'il y avait une baisse du chômage, quand j'ai regardé, je me suis rendue compte qu'il y avait une baisse de la catégorie A mais une augmentation des catégories B et C."