Cet article date de plus de dix ans.

Marine Le Pen défie Jack Lang de venir dans sa circonscription... ce qu'il refuse

Il n'y aura pas de duel entre Marine Le Pen et Jack Lang aux législatives du mois de juin. L'ex-ministre de la Culture n'a "aucune intention de se présenter" dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, malgré le défi lancé par Marine Le Pen.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marine Le Pen (RAYMOND ROIG / AFP)

Il n'y aura pas de duel entre Marine Le Pen et Jack Lang aux législatives du mois de juin. L'ex-ministre de la Culture n'a "aucune intention de se présenter" dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, malgré le défi lancé par Marine Le Pen.

Interrogée sur France 3 à propos de la rumeur d'une venue de Jack Lang dans sa circonscription (la 11e du Pas-de-Calais), la candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen, a en effet répondu qu'elle le souhaitait: "Jack Lang c'est le candidat idéal pour moi, il représente tout ce que je combats. Symbole des élites, de l'hyperclasse, de l'échec économique... Vraiment, presque, je lui lance un appel: 'Jack, viens dans ma circonscription!'", a-t-elle lancé.

Elle a également confirmé qu'elle serait candidate aux législatives dans cette circonscription si elle n'était "pas élue présidente de la République".

Marine Le Pen sur France 3 le 13 novembre 2011

Voir la video

Interrogé par l'AFP, Jack Lang a assuré n'avoir "aucune intention de se présenter" dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais."Mais je lui renvoie le compliment: elle représente aussi tout ce que je réprouve. Et j'apporterai tout mon soutien" à celui qui sera son adversaire socialiste.

Marine Le Pen opposée à un Memorial Day le 11 novembre

Marine Le Pen a commenté le reste de l'actualité de la semaine. Elle confirme son opposition à la proposition de Nicolas Sarkozy de transformer la cérémonie du 11 novembre. " C'est encore de l'américanisation. Nicolas Sarkozy veut faire un Mémorial Day comme Obama. Le 11 novembre doit garder sa spécificité".

Mme Le Pen a également abordé la situation en Syrie. La Ligue Arabe a suspendu samedi Damas de ses réunions et l'a menacé d'appliquer des sanctions. Mme Le Pen juge que "c'est aux Syriens de décider de leur avenir. J'espère qu'ils parviendront par la diplomatie à un gouvernement plus démocratique. A condition que n'arrivent pas à la tête de La Syrie des gouvernants fondamentalistes comme ça a été le cas en Libye".

La candidate du FN réaffirme son souhait de sortir de l'euro

Enfin Mme Le Pen a évoqué la crise européenne estimant que cela allait arriver en France. "Les Français vont enfin comprendre qu'ils ont deux choix possibles. Celui de Nicolas Sarkozy et de François Hollande pour qui l'euro est un dogme et le choix de la souveraineté que je porte. L'euro va mourir. Je veux anticiper son effondrement plutôt que de le subir".

La candidate du Front national propose la sortie de la France de la zone Euro. Elle évoquera à nouveau ce sujet, samedi 19 novembre à l'occasion d'un grand banquet qu'elle organise à Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.