Cet article date de plus de neuf ans.

Marine Le Pen affirme ne pas avoir ses 500 signatures et lance un appel aux maires

Jeudi 1er mars, Marine Le Pen était l'invitée du JT de 20h de France 2. Elle affirme ne pas avoir encore les 500 parrainages nécessaires pour se présenter. Elle lance un appel aux maires. Il lui reste dix jours pour récolter 48 parrainages.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marine Le Pen (RAYMOND ROIG / AFP)

Jeudi 1er mars, Marine Le Pen était l'invitée du JT de 20h de France 2. Elle affirme ne pas avoir encore les 500 parrainages nécessaires pour se présenter. Elle lance un appel aux maires. Il lui reste dix jours pour récolter 48 parrainages.

La mine est grave et affiche une certaine lassitude. Elle correspond à l'instant que Marine le Pen souhaite rendre solennel.

"452 parrainages"

Sur France 2, la candidate affirme qu'elle n'a pas encore les 500 signatures pour se présenter à l'élection présidentielle.

"J'ai 452 parrainages. Il m'en manque 48. C'est beaucoup. 23 maires n'ont pas respecté leur promesse. Ce n'est pas très correct. Le 16 mars (date de cloture des dépots des signatures au conseil constitutionnel) je ne serais peut-être pas candidate à l'élection présidentielle", a-t-elle déclaré.

Marine Le Pen sur France 2

Dernier appel aux maires

"J'aurais bien aimé me libérer de cette parenthèse extrêmement pénible, mais je ne les ai pas", poursuit-elle sur le plateau.

"Je remets mon sort et celui de la démocratie française à une poignée d'hommes et de femmes qui sont respectueux de cette démocratie. Il faut qu'il y ait une cinquantaine de maires courageux ce soir, républicains, qui prennent leurs plumes et disent qu'on ne peut supporter cette situation", déclare-t-elle.

"Je ne sais pas quoi faire de plus. J'en appelle aux Français qui doivent aller dire à leurs élus de prendre leur responsabilité", termine la candidate du FN.

Une longue inquiétude

Dès le mois de novembre, Mme Le Pen avait évoqué son inquiétude pour atteindre ce seuil. Le Front national avait lancé une procédure judiciaire pour rétablir l'anonymat des parrainages. Le Conseil constitutionnel a émis un avis négatif.

A la convention du parti à Lille, il y a dix jours, Dominique Martin, chargé de la collecte des parrainages tentait de rassurer les militants. "On va les avoir. Avec une fourchette à escargots, mais on va les avoir", déclarait-il,peut-être trop optimiste.

En 2007, Jean-Marie Le Pen avait obtenu 507 parrainages ou signatures.

Demain, Mme Le Pen se rendra au salon de l'agriculture. Même si ce n'est pas l'objet de sa visite, elle pourra peut-être en recueillir quelques uns. De nombreux agriculteurs sont en effet maires de leur village. Ils réprésentent 15% des élus locaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.