VIDEO. Les propos d'Aubry sont "tranchés" et "rejetés" selon Bruno Le Roux.

Le président du groupe PS à l'Assemblée met en garde indirectement la maire de Lille sur sa nouvelle posture de chef de file des frondeurs du PS

RADIO J

Martine Aubry revient sur de "vieux débats" qui avaient été "tranchés" et "rejetés". Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée n'a pas été tendre dimanche lorsqu'il réagit sur les propos de la maire de Lille qui prend une posture de chef de file des frondeurs du Parti socialiste

"Méfions-nous chacun des formules"

"Le débat politique ne peut toujours consister à vouloir revenir en arrière", a déclaré Bruno Le Roux sur Radio J. Le député socialiste défend les orientations du gouvernement de Manuel Valls. "Méfions-nous chacun dans nos responsabilités des formules qui n'apportent rien aux débats. Les vieilles recettes libérales ont été arrêtées il y a maintenant deux ans avec l'arrivée de François Hollande", a-t-il ajouté.

"Je ne crois pas que ce soit en faisant machine arrière, je ne crois pas que ce soit en faisant le virage à 90°, je ne crois pas non plus que ce soit en remettant en cause tout ce que nous avons fait depuis deux ans que nous arriverons à redresser la situation du pays", a-t-il dit.

Plutôt discrète depuis le début du quinquennat, Martine Aubry est passée à l'offensive en éreintant dans un entretien au Journal du Dimanche la politique économique de François Hollande et Manuel Valls.

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l\'Assemblée, le 25 juin 2014
Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée, le 25 juin 2014 (CITIZENSIDE / PATRICE PIERROT / AFP)