Le président PS du conseil général du Jura estime que "Valls doit partir"

Christophe Perny appelle, jeudi, à la "désobéissance" face à la politique "inefficace" menée par le Premier ministre.

Christophe Perny, président socialiste du conseil général du Jura, le 4 septembre 2012 à Lons-le-Saunier (Jura).
Christophe Perny, président socialiste du conseil général du Jura, le 4 septembre 2012 à Lons-le-Saunier (Jura). (MAXPPP)

"Manuel Valls doit partir pour la gauche, pour la France." Le président PS du conseil général du Jura, Christophe Perny appelle à la "désobéissance" face à la politique "inefficace" du Premier ministre. Dans un communiqué publié jeudi 23 octobre, il vilipende la ligne politique de Manuel Valls"inefficace économiquement et socialement" et qui "installe comme alternative possible le Front national et Marine Le Pen". Connu pour son franc-parler, Christophe Perny, élu président du conseil général du Jura en mars 2011, est particulièrement attaché à l'emploi et à l'attractivité économique de son département.

"Le PS se vide de ses militants et de ses élus"

"Les hommes et les femmes de gauche, les socialistes en particulier, ont un devoir de désobéissance, de résistance face à ce désastre politique conduit par le Premier ministre", a ajouté l'élu, militant socialiste depuis l'âge de 20 ans. À six mois des prochaines élections cantonales, il constate que "le PS se vide de ses militants et de ses élus. A chaque élection, nous donnons les pouvoirs locaux et nationaux à la droite." 

Selon Christophe Perny, Manuel Valls est "cohérent" avec la "ligne sociale libérale" défendue lors des primaires socialistes et avec laquelle il avait recueilli "moins de 6%" des suffrages. "Le scandale est que cet homme, ultra minoritaire au PS et à gauche, porte la ligne politique gouvernementale. A ce rythme, le PS portera bientôt, non seulement les idées, mais aussi le score de Manuel Valls", prédit-il.