Manuel Valls fait son mea culpa

Cinq jours après la polémique de son voyage à Berlin, le Premier ministre fait son mea culpa en promettant de rembourser les billets d'avion de ses enfants.

Voir la vidéo
Soir 3

Manuel Valls a décidé d'éteindre l'incendie. Cinq jours après ce déplacement à Berlin, le Premier ministre fait amende honorable. "Je dis que je rembourserai tout simplement le déplacement de mes enfants qui n'avait coûté pas un centime de plus à l'État. Évidemment qu'il y a eu une erreur, une erreur de communication, une erreur de sensibilité. Il n'y a eu aucune faute, mais moi je suis attentif à ce que disent les Français", a commenté Manuel Valls. La seule erreur reconnue serait d'avoir, lors de ce déplacement, emmené ses enfants avec lui voir la finale de la Ligue des champions à Berlin.

"Un geste symbolique fort"

Face à l'opinion qui gronde, il ne fallait pas laisser planer le doute. Pour le chef de file des députés socialistes, la polémique ne devait pas exister, mais elle est désormais terminée : "Il fait un geste symbolique fort pour clore totalement cette mauvaise polémique en remboursant le prix du billet de ses deux enfants. Très bien passons a autre chose", a jugé, Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Manuel Valls, lors de la séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 10 juin 2015.
Le Premier ministre, Manuel Valls, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 10 juin 2015. (BERTRAND GUAY / AFP)