Cet article date de plus de six ans.

Manuel Valls au congrès du PS : "Nous allons continuer à réformer"

Il n'y aura pas de pause dans les réformes, a promis samedi le Premier ministre, Manuel Valls, devant le congrès du Parti socialiste réuni à Poitiers.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Manuel Valls à la tribune du 77e congrès du PS, samedi à Poitiers © France Bleu Poitou)
Décryptage du discours de Manuel Valls au 77e congrès du PS avec Louise Bodet, du service politique de France info. Elle répond à Edwige Coupez
écouter

Le Premier ministre Manuel Valls a tenu la tribune pendant près d'une heure ce samedi à Poitiers où se tient le 77e congrès du PS. Devant les militants socialistes et sous les applaudissements, le chef du gouvernement a évoqué les réformes engagées et assuré qu'elles allaient se poursuivre, sans relâche. 

"Il faut continuer à réformer pour amplifier encore la croissance. Pour plus d'emplois ", a déclaré le Premier ministre, assurant que "faire baisser le chômage (...) c'est l'engagement du Président de la République. Et nous le tiendrons ! ", a-t-il promis. 

Le Premier ministre a assuré que le gouvernement allait "réussir ", notamment en engageant "le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, première étape d'une modernisation de notre imposition ". Il présentera par ailleurs de nouvelles mesures pour l'emploi dès la semaine prochaine, a-t-il annoncé.

Manuel Valls : "En trois ans, nous avons réformé et la France avance"
écouter

Un discours rassembleur

Au cours de ce discours très engagé, Manuel Valls a dit sa fierté de la France et sa satisfaction des actions menées depuis trois ans par le gouvernement en matière de croissance, d’égalité, d’éducation et de politique étrangère notamment.  Il a salué le travail des ministres et assuré de sa "loyauté sans faille " à l’égard de François Hollande, "un grand président de la République ", a-t-il dit.

Manuel Valls a appelé les socilaistes à serrer les rangs. "Comme chef du gouvernement, comme chef de la majorité, je serai le garant du rassemblement ", a-t-il dit. "Être de gauche, ce n'est pas faire le choix de la facilité", a-t-il dit. "Être de gauche, c'est avancer. Jamais reculer ! La gauche, c'est progresser, et en même temps partager. La gauche, c'est élever chacun ! Alors, soyons fiers d'être de gauche ", a conclu le Premier ministre.

Manuel Valls : "Nous devons être rassemblés"
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.