Cet article date de plus de neuf ans.

Longuet somme Sarkozy de parler aux Français

Cinq jours après la victoire de la gauche au Sénat, les ténors de la droite continuent de faire entendre une petite musique qui traduit les doutes et le malaise du camp de Nicolas Sarkozy à sept mois de l'élection présidentielle de 2012
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Défense Gérard Longuet le 7 septembre 2011 (AFP - Yuri KABODNOV)

Cinq jours après la victoire de la gauche au Sénat, les ténors de la droite continuent de faire entendre une petite musique qui traduit les doutes et le malaise du camp de Nicolas Sarkozy à sept mois de l'élection présidentielle de 2012

Dans une interview publiée vendredi par Les Echos, le ministre de la Défense Gérard Longuet estime que la défaite de la droite aux élections sénatoriales reflète "en partie" une défiance à l'égard du président et parle de "coup de semonce".

A ses yeux, le chef de l'Etat doit "expliquer inlassablement la situation de la France" et l'action du gouvernement dans le contexte actuel de crise économique et financière.
"Nicolas Sarkozy gère totalement la crise (...) mais on le sent plus dans l'action que dans l'explication", poursuit-il. "Les Français ont besoin de l'entendre sur la bataille qu'il livre pour la France. Il faut qu'il nous fasse partager ses espoirs et ses craintes."
"Toutes les semaines, désormais, il faut expliquer aux Français le sens des décisions", ajoute-t-il.

Il note aussi qu'il y a une "incompréhension" des élus locaux vis-à-vis des réformes, comme celle des collectivités, qui "n'a pas toujours été comprise".
La leçon du scrutin, c'est que "la campagne présidentielle a commencé avec ce coup de semonce". "C'est peut-être un avantage : la bataille sera lancée" après la primaire socialiste, en octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.