Cet article date de plus de cinq ans.

L’incontrôlable monsieur Macron

Avec son nouveau dérapage ce week-end à Lunel face à des cégétistes, Emmanuel Macron montre qu’il est loin d’être le nouvel homme politique parfait à qui tout réussit. A droite comme à gauche le ministre de l’Economie inquiète, énerve ou étonne. Florilège.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Emmanuel Macron en déplacement dans l'Hérault © MaxPPP)

Emmanuel Macron, ce sont ses collègues du gouvernement qui en parlent le mieux. Selon le clan auquel ils appartiennent, leurs commentaires varient du tout au tout. 

Pour un ministre, ami du président "c’est un mec bien, sympa, intelligent. Il peut être un problème pour les autres, pas pour François Hollande ." La vision est radicalement opposée dans l’entourage de Manuel Valls. Un ministre influent du gouvernement assène "Macron? Il a de l’existence mais pas de consistance ."

Chez un ami du Premier ministre, les attaques se font plus précises : "Je ne pense pas qu’il soit loyal envers le président - analyse l’élu avant de critiquer le ministre de l’Economie - C’est un garçon brillant mais quand il fait un 20h il n’est pas bon, il est crispé, il bafouille ." Ce parlementaire raconte que des élus, déboussolés par ce qui se passe en ce moment au PS, lui envoient des textos pour lui demander s’ils doivent rejoindre le mouvement d’Emmanuel Macron, sa réponse est sans appel: il leur déconseille formellement.

A droite aussi l’ambitieux ministre dérange. "Il est hors sol, il n’a pas d’électeurs " se délecte un haut responsable du parti Les Républicains. Une élue de Paris lui reproche surtout de ne pas se désolidariser du président de la République. "Il ne va pas au bout puisqu’il ne s’oppose pas à François Hollande ."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.