Vidéo Régionales en Paca : Rachida Dati "en appelle à tous les électeurs pour aller voter Renaud Muselier"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Selon la maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris, le fait que la droite arrive en tête dans six régions sur 13 "démontre que LR est en position d'être une alternative crédible pour la France" à dix mois de l'élection présidentielle.

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, face au refus de Jean-Laurent Felizia de retirer sa candidature au second tour des élections régionales alors que le Rassemblement national est en tête devant Renaud Muselier, Rachida Dati, maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris et ancienne garde des Sceaux, estime lundi sur France Inter que "le front républicain, ce n'est pas une ligne politique. J'en appelle à tous les électeurs pour aller voter Renaud Muselier, parce que c'est l'avenir de cette région."

>> DIRECT. Résultats des élections régionales : le patron des députés LR Damien Abad "salue la victoire de la droite, premier parti de France"

Le résultat du premier tour des régionales indique "que Les Républicains ont démontré leur crédibilité malgré tous les vents contraires", affirme Rachida Dati. Selon elle, le fait que la droite arrive en tête dans six régions sur 13 "démontre que LR est en position d'être une alternative crédible pour la France" à dix mois de la présidentielle, contrairement au PS qui n'a "ni talent, ni candidat, ni concurrent". 

"Dans les Hauts-de-France, il s'est engagé personnellement, il a mis cinq ministres, avec sa mascotte Eric Dupond-Moretti... Et ce sont les Français qui ont répondu."

Rachida Dati

à France Inter

Le scrutin des régionales et départementales traduit aussi "l'échec patent d'Emmanuel Macron et de son gouvernement", estime Rachida Dati. Toujours sur LREM, Rachida Dati "déplore aujourd'hui qu'on n'ait plus ce débat politique sain droite-gauche. Moi, j'ai du respect pour les écologistes, même pour le PS qui est fondé sur une doctrine, une idéologie, des positions. En Marche, c'est quoi ? Des traîtres de gauche, des traîtres de droite." Concernant le résultat des élections, qui a déjoué les sondages, Rachida Dati s'amuse : "Quelle claque aux commentateurs et aux sondeurs ! Tous ces médias qui ont payé à prix d'or les sondages, il faut vous faire rembourser ! Tout était à côté."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Républicains

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.