VIDEO. NKM bientôt évincée des Républicains par Sarkozy ? La numéro 2 du parti défend sa "liberté de parole"

D'après France Info, le président du parti souhaite remanier son équipe après les régionales. Et il pourrait se passer des services de l'actuelle numéro 2 des Républicains.

Cette vidéo n'est plus disponible

"Si les conditions pour y être, c'est de ne plus rien dire, alors je n'y suis pas." Nathalie Kosciusko-Morizet est revenue, mardi 29 septembre 2015, au micro d'Europe 1, sur les informations de France Info selon lesquelles elle serait bientôt évincée de l'organigramme des Républicains.

D'après la radio, Nicolas Sarkozy entend resserrer son équipe et opérer un remaniement au sein de la formation qu'il dirige. En coulisses, l'ancien chef de l'Etat s'agacerait des divergences affichées par la numéro 2 du parti. Interrogée à ce propos, l'intéressée a assuré ne pas être au courant d'une prochaine réorganisation.

Un tacle aux candidats de la primaire

La députée de l'Essonne a surtout défendu sa "liberté de parole" au sein de sa famille politique. Elle a taclé, au passage, les candidats déclarés à la primaire de la droite et du centre : "On voit tous ces messieurs nous expliquer à longueur de journée leurs différences, a avancé NKM. Je n'imagine pas que ce qui est normal pour eux, ce qui est revendiqué par eux, puisse être considéré comme un problème pour moi. Ou alors il faudra qu'on m'explique." 

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 12 septembre 2015, au Touquet (Pas-de-Calais).
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 12 septembre 2015, au Touquet (Pas-de-Calais). (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE / AFP)