VIDEOS. Avortement : Juppé affirme que le débat est "clos", Fillon l'accuse de vouloir "faire planer un doute"

Le débat sur l'IVG, une "attaque basse" et "inqualifiable", d'après François Fillon.

RTL / FRANCEINFO

"Je n'ai pas accusé François Fillon, je lui ai demandé de clarifier sa position sur l'IVG", a déclaré Alain Juppé sur RTL, mercredi 23 novembre. La veille, le candidat à la primaire à droite avait, en effet, décidé de faire de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) un marqueur de l'entre-deux-tours pour tenter de rattraper son retard. "Il s'est exprimé. Le débat est clos", a conclu le maire de Bordeaux.

Une "attaque basse"

Peu après, François Fillon était invité d'Europe 1. Il a qualifié les propos de son rival d'"attaque basse" et "inqualifiable", voulant "faire planer un doute" quant à sa position sur l'IVG. "Ça fait 30 ans que je suis parlementaire. Je n'ai jamais remis en cause l'IVG", a-t-il défendu.

Les deux finalistes de la primaire à droite, Alain Juppé et François Fillon, le 3 novembre 2016.
Les deux finalistes de la primaire à droite, Alain Juppé et François Fillon, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)