Primaire de la droite : retour sur la victoire écrasante de François Fillon

François Fillon est arrivé en tête de la primaire de la droite et du centre avec 66,5% des voix. Il a recuelli la majorité des suffrages dans tous les départements français, sauf trois : la Corrèze, la Gironde et la Guyane. Retour sur les temps forts de cette soirée du dimanche 27 novembre.

France 2

Dès l'annonce des premiers résultats partiels, c'est la liesse chez les militants fillonistes réunis ce dimanche 27 novembre. "Je suis ravie", s'enthousiasme une militante. Au même moment, François Fillon quitte son domicile accompagné de son épouse. Il réserve ses premiers mots à ses soutiens : "Depuis trois ans, je trace ma route à l'écoute des Français avec mon projet et avec mes valeurs. Progressivement j'ai senti cette vague qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance", a déclaré le candidat à la présidentielle. On retiendra que François Fillon a eu des mots pour Nicolas Sarkozy avant même de saluer Alain Juppé.

Déception dans le clan Juppé

Chez les partisans d'Alain Juppé en revanche, la déception se lit dans des larmes, un regard, ou se devine dans un silence. "C'est le départ d'un grand homme et je persiste, c'est un gâchis", déclare une de ses sympathisantes en esquissant un sourire. Tôt dans la soirée de ce dimanche 27 novembre, Alain Juppé a reconnu sa défaite et signé la fin de son destin présidentiel : "J'ai donné 40 ans de ma vie au service de la France et cela m'a apporté de grands bonheurs et quelques peines." Comme promis, il soutient François Fillon et les deux hommes politiques se sont retrouvés à la Haute Autorité, pour une poignée de main un peu crispée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alain Juppé (G) et François Fillon se serrent la main au siège de la Haute Autorité de la primaire à droite, à Paris, le 27 novembre 2016.
Alain Juppé (G) et François Fillon se serrent la main au siège de la Haute Autorité de la primaire à droite, à Paris, le 27 novembre 2016. (FRANÇOIS GUILLOT / AFP)