Cet article date de plus de six ans.

Primaire de la droite : la surprise n'est pas Fillon, mais son avance

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
demangeat
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La journaliste Catherine Demangeat analyse la victoire de François Fillon et l'élimination de Nicolas Sarkozy à cette primaire de la droite ce dimanche 20 novembre.

La surprise, c'est l'avance de François Fillon. En virant en tête avec plus de 15 points d'avance sur Alain Juppé, elle a la dynamique en sa faveur. Il est très bien placé pour l'emporter au second tour avec les soutiens de Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire. François Fillon s'est révélé grâce aux débats télévisés au cours desquels il a montré sa maîtrise des dossiers, il a défendu le programme le plus libéral de tous et le plus conservateur sur les questions de société. C'est là-dessus qu'Alain Juppé va tenter de marquer sa différence.

Sarkozy dit stop

Nicolas Sarkozy n'a pas attendu pour annoncer son retrait de la vie politique. Cette fois, semble-t-il, il va vraiment abandonner la politique. Il l'avait déjà dit en 2012 avant de se raviser. Même s'il a pris cette défaite avec le sourire, c'est pour lui un échec cinglant. Il avait tout fait pour revenir dans la course à l'Élysée en reprenant les rênes du parti. Il avait accepté à contrecoeur le principe de la primaire. Il a fait les frais de la très forte participation et d'électeurs décidés à lui faire barrage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.