Cet article date de plus de sept ans.

Primaire de la droite : "Cette victoire, elle est forte et sans ambiguïté"

Eric Ciotti, ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy, a félicité la large victoire de François Fillon, le présentant en candidat rassembleur, dimanche sur franceinfo.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Nicolas Sarkozy et Eric Ciotti, lors d'un déplacement dans le Calvados, en septembre 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

"C'est un mouvement sans doute inédit dans l'histoire politique contemporaine ce qu'a réalisé François Fillon ces dernières semaines. Cette victoire repose naturellement sur un travail de fond, de terrain", a déclaré Eric Ciotti, ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy, invité de franceinfo dimanche 27 novembre. "Cette victoire est forte. Elle est sans ambiguité et elle va donner une énergie puissante pour l'alternance", selon Eric Ciotti.

"François Fillon est le candidat de tous, il est en mesure d'assurer un très large rassemblement, la déclaration ce soir d'Alain Juppé le confirme", estime l'ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de cette primaire.

L'unité est faite

Eric Ciotti

Ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy

Questionné sur l'éventualité de modifier le projet du désormais candidat François Fillon, Eric Ciotti a jugé que ce projet a été "plébiscité ce soir. Il y a un soutien populaire. Pourquoi François Fillon changerait son projet ?"

Le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes a aussi tenu à rendre "hommage à Alain Juppé", avant de conclure, "ce soir des millions de Français ont l'espoir qu'on va tourner la page du socialisme".

Eric Ciotti juge sévèrement la primaire de gauche

Eric Ciotti s'est également exprimé sur la primaire de la gauche : "Cela me ferait un grand plaisir que les électeurs de droite aillent éliminer François Hollande. Tous les moyens qui permettront très rapidement d'arrêter cette expérience qui a été catastrophique pour la France seront les bienvenus".

"L'espérance, aujourd'hui, elle est dans notre famille politique pour redresser le pays un pays qui est à genoux, un pays qui souffre. Beaucoup de Français sont dans la détresse. (…) Je crois que vous ne pouvez plus incarnez une espérance", a-t-il lancé à Aurélie Filippetti, également invitée de franceinfo. Eric Ciotti a également qualifié la primaire de la gauche de "primaire au rabais".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.