Primaire à droite : Sarkozy pour une alternance "forte et immédiate"

Le ton monte d'un cran depuis le soutien affiché des centristes à Alain Juppé pour la primaire de la droite. L'agacement de Nicolas Sarkozy est manifeste ce dimanche 6 novembre.

France 3

"L'alternance que propose Alain Juppé est celle que je propose, ce n'est pas la même. Alain Juppé, c'est son droit, propose une alternance où on change le moins possible. Moi, je pense que la situation est tellement grave qu'il faut une alternance, franche, forte et immédiate", a estimé Nicolas Sarkozy dans Dimanche en politique sur France 3 dimanche midi. Et il juge le positionnement de son rival et favori de la primaire de la droite "plus centriste".

Juppé se bat "contre le FN et Hollande"

"Je me bats contre le Front national parce que ses idées sont incompatibles avec mes valeurs. Son projet de protectionnisme et de dislocation de l'Europe serait absolument néfaste pour la France", indique Alain Juppé ce dimanche soir à la télévision. "Je me bats contre la politique actuelle qui nous a mis dans la panade où nous sommes aujourd'hui. Le travail de réforme qui nous attend est très difficile dans un monde très compliqué. Il faudra une France forte pour défendre nos intérêts".

Le JT
Les autres sujets du JT