Cet article date de plus de cinq ans.

Primaire à droite : "Le premier tour a été au-delà de nos espérances"

Après la large victoire de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite et du centre, Bruno Retailleau, soutien du candidat se veut "concentré" pour le deuxième tour, évitant tout triomphalisme. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon lors de son discours de victoire au 1er tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 20 novembre 2016. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

François Fillon remporte largement le premier tour de la primaire de la droite (44,2%), avec Alain Juppé (28,4%). Pour Bruno Retailleau, soutien de François Fillon, cette victoire n'est pas une revanche et le triomphalisme n'a pas sa place.

Un premier tour au delà des espérances

"Le premier tour a été au-delà de nos espérances. Nous sommes à l'image de notre champion, François Fillon. Concentrés, solides et surtout pas de triomphalisme puisque c'est une élection à deux tours et qu'il va falloir gagner maintenant le second tour", a déclaré Bruno Retailleau lundi 21 novembre sur franceinfo.

François Fillon est "une synthèse de Juppé et de Sarkozy"

François Fillon, "c'est la droite de convictions, de valeurs et il a donné aux Français de droite et du centre, une issue, une synthèse, un point d'équilibre, avec d'un côté l'aspect rassembleur d'Alain Juppé, et de l'autre le côté volontariste, déterminé qu'a Nicolas Sarkozy" a estimé le président du groupe Les Républicain au Sénat.

Avant d'ajouter que si François Fillon a gagné "c'est parce qu'il a beaucoup travaillé. Il a proposé un vrai projet de réformes pour les Français."

Le second tour de la primaire de la droite et du centre aura lieu dimanche 27 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Congrès LR 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.