Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire à droite : le mode d'emploi du deuxième débat

Les sept candidats ont rendez-vous jeudi soir sur BFM TV et i-Télé pour la deuxième manche des trois débats prévus avant le premier tour.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bruno Le Maire, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et François Fillon, le 13 octobre 2016 lors du premier débat à la Plaine-Saint-Denis au nord de Paris. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)

Les candidats de la primaire à droite se retrouvent. Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy ont à nouveau rendez-vous avec les Français pour le deuxième des trois débats prévus dans le cadre de la campagne, à dix-sept jours du premier tour prévu le 20 novembre. Jeudi 3 novembre, à 20h30, les sept candidats vont tenter de convaincre les électeurs en direct sur BFMTV, RMC, Dailymotion et même i-Télé.

Comment vont être placés les candidats ?

Les candidats ont rendez-vous salle Wagram à Paris. Ils ont demandé moins de caméras sur le plateau, par rapport au premier débat sur TF1. Comme lors de la première manche, la place des candidats a été décidée par tirage au sort. Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme en lice, sera au centre des débats, indique L'Opinion. A sa droite, se tiendront Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé. A sa gauche, seront placés Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy.

Comment vont se dérouler les échanges ?

Chaque candidat est invité à répondre en une minute, et disposera d'une minute pour un droit de réponse ensuite, s'il se retrouve mis en cause par l'un de ses adversaires. Le droit de réponse n'était que de 30 secondes lors du premier débat. Contrairement au premier débat, les candidats n'auront pas le droit à une introduction.

L'ordre pour les prises de parole a été déterminé par un autre tirage au sort. Pour la première question, c'est Jean-Frédéric Poisson qui débutera, puis Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et François Fillon. Pour la conclusion, François Fillon passera en premier, puis Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et Bruno Le Maire.

Qui anime la discussion ?

Les échanges seront arbitrés par quatre journalistes : Ruth Elkrief (BFMTV), Laurence Ferrari (i-Télé), Apolline de Malherbe (BFMTV) et Michaël Darmon (i-Télé). Le débat se déroulera devant un public de 300 personnes, invitées par les candidats et les chaînes organisatrices.

Quels vont être les thèmes abordés ?

Le débat sera divisé en trois parties et s'annonce chargé. La première partie portera sur des questions d'actualité. Dans les deux suivantes, les candidats seront interrogés sur une thématique précise. Selon BFMTV, "les thématiques abordées seront la ligne politique des candidats et l'exercice du pouvoir, la lutte contre le terrorisme et ses implications internationales, l'avenir de l'Europe, la lutte contre la délinquance, l'éducation".

Ces thèmes pourraient donner lieu à des échanges plus musclés que le 13 octobre. Sur la lutte anti-terroriste, Nicolas Sarkozy concentre les critiques des autres candidats avec ses propositions de référendums (suspension de l'automaticité du regroupement familial, internement des fichés S les plus dangereux). La discussion devrait être moins rugueuse sur l'Europe, vu que tous les candidats plaident pour une refonte de l'Europe et de Schengen.

Quels sont les enjeux ?

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se projettent déjà sur leur confrontation probable du second tour. De leur côté, François Fillon et Bruno Le Maire cherchent à décrocher la place du "troisième homme". En queue de peloton, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé vont chercher à marquer les esprits pour remonter dans les sondages à 17 jours du premier tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la droite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.