Primaire à droite : Juppé reprend de l'avance sur Sarkozy, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions

D'après ce sondage, 39% des Français certains de se déplacer pour la primaire ont l'intention de voter pour Alain Juppé au premier tour, contre 35% en faveur de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 30 mai 2015, lors du congrès fondateur des Républicains, à Paris.
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 30 mai 2015, lors du congrès fondateur des Républicains, à Paris. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Petite bouffée d'air pour Alain Juppé à un mois et demi du premier tour de la primaire à droite. Alors que Nicolas Sarkozy était revenu à sa hauteur dans les sondages réalisés à la mi-septembre, le maire de Bordeaux reprend un peu d'avance, selon une enquête Harris Interactive pour France Télévisions*, publiée jeudi 6 octobre.

>> Primaire à droite : où sont situés les 10 228 bureaux de vote ?

D'après ce sondage, 39% des Français certains d'aller voter à la primaire ont l'intention de donner leur voix à Alain Juppé au premier tour, contre 35% en faveur de Nicolas Sarkozy. Lors de la précédente étude, les deux favoris recueillaient chacun 37% des intentions de vote. Loin derrière, François Fillon obtiendrait 12% des voix, devant Bruno Le Maire (8%). Nathalie Kosciusko-Morizet (3%), Jean-Frédéric Poisson (2%) et Jean-François Copé (1%) fermeraient la marche. 

Au second tour, les électeurs de Bruno Le Maire se reporteraient plutôt vers Alain Juppé (63% contre seulement 37% pour Nicolas Sarkozy) tandis que ceux de François Fillon se montrent très partagés (49% pour Alain Juppé, 51% pour Nicolas Sarkozy). Résultat : grâce à ces reports, Alain Juppé l'emporterait avec 53% des voix (+1% par rapport à la mi-septembre). 

*Enquête réalisée en ligne du 3 au 5 octobre 2016. Echantillon de 651 inscrits sur les listes électorales déclarant qu’ils iront certainement voter à la primaire de la droite et du centre, issus d’un échantillon de 5 869 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas.