Présidentielles de 2022 : la droite en ordre dispersé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Présidentielles de 2022 : la droite en ordre dispersé
FRANCE 3
Article rédigé par
C.Méral, J.Nény, T.Paga, P.Montels, Q.Monatton, V.Zanetto, France 3 Côte d'Azur, M.Kassou - France 3
France Télévisions

La rentrée politique s'annonce très dispersée à droite, et révélatrice de divisions. Le week-end du 28 août, de nombreux candidats sont allés parler localement à leurs militants.

Pour leur rentrée, ils étaient un peu partout : les candidats à droite de la présidentielle. Valérie Pécresse à Brive-la-Gaillarde, Philippe Juvin et Michel Barnier à La Baule, et Éric Ciotti dans le sud. Bref, l'union, ce n'est pas encore pour aujourd'hui. En Corrèze, les militants saluent celle qu'ils considèrent comme leur championne, Valérie Pécresse. Présidente de la région Ile-de-France, elle affiche son ambition pour diriger le pays. "Parce que c'est ma nature, je jouerai toujours collectif ! Mais je suis là pour gagner", a-t-elle déclaré aux militants. 

Créer la surprise 

En Loire-Atlantique se trouve le rassemblement officiel du parti, et le cœur des débats. Le grand absent, Xavier Bertrand, en tête des sondages à droite, s'y oppose. Phillipe Juvin veut le convaincre d'y participer. De nombreux militants y sont aussi favorables. De son côté, le député Éric Ciotti, dernier candidat déclaré, mise sur la primaire pour espérer créer une surprise. "La primaire, c'est la pire des solutions à l'exception de toutes les autres, pour paraphraser Churchill", a-t-il déclaré. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.