Dupont-Aignan appelle "les abstentionnistes à bouleverser" la présidentielle

Candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan est l'invité politique du Grand Soir 3 de ce dimanche 2 octobre, jour de son entrée officielle en campagne.

France 3

Nicolas Dupont-Aignan ne va "sûrement pas" participer à la primaire de la droite et du centre. "Il faut que les Français sachent que les primaires sont un moyen pour les deux partis politiques qui ont échoué depuis trente ans de recycler toujours les mêmes", assène le président du parti Debout la France, candidat à la présidentielle.

"La vraie primaire, c'est le premier tour de l'élection présidentielle avec 44 millions d'électeurs". Nicolas Dupont-Aignan appelle "les Français à réagir. Ce sont les abstentionnistes qui feront le scrutin. J'appelle les vingt millions d'abstentionnistes des dernières élections régionales à se réveiller et à bouleverser le jeu politique".

Il veut relocaliser un million d'emplois

"J'ai fait 6,5% aux régionales en Ile-de-France. Un sondage à paraître lundi dit que 21% des Français sont prêts à voter pour moi. Cette présidentielle va apporter beaucoup de bouleversements. Les Français, on le voit avec Macron à gauche et avec moi à droite, veulent changer, un renouveau solide, pas des marchands d'aventure. Les Français attendent une autre voie", prédit le député-maire d'Yerres (Essonne).

Pour la jeunesse, Nicolas Dupont-Aignan veut "relocaliser un million d'emplois. Les jeunes en ont marre des petits boulots à 300 euros. Ils veulent avoir une dignité par le travail. Il faut concentrer les bonus fiscaux sur les entreprises qui investissent en France". Pour les retraités, conclut-il, il veut "augmenter les pensions avec les milliards que la France donne à l'UE, avec qui il veut "une renégociation des traités".

Le JT
Les autres sujets du JT