Cet article date de plus de deux ans.

Présidentielle 2022 : "Nos régions se dévitalisent car notre industrie est au plus bas", estime Denis Payre, candidat à la primaire de la droite

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Présidentielle : "Aujourd'hui, des régions sont dévitalisées car notre industrie est au plus bas", estime Denis Payre, candidat à la primaire Les Républicains
Présidentielle : "Aujourd'hui, des régions sont dévitalisées car notre industrie est au plus bas", estime Denis Payre, candidat à la primaire Les Républicains Présidentielle : "Aujourd'hui, des régions sont dévitalisées car notre industrie est au plus bas", estime Denis Payre, candidat à la primaire Les Républicains
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

L'entrepreneur était l'invité de "24h politique" sur franceinfo. Il a réagi aux propos du ministre Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire s'est félicité, vendredi 30 juillet, au micro de France Inter, d'une "performance exceptionnelle de l'économie française" suite à la publication des indicateurs de l'Insee, avec une hausse de 0,9% du produit intérieur brut (PIB). Le ministre de l'Economie a réaffirmé que l'objectif était "de protéger les entreprises et les salariés". Mais l'entrepreneur Denis Payre, candidat à la primaire de la droite, se montre moins optimiste.

Invité mercredi 1er septembre de l'émission "24h politique" sur la chaîne franceinfo, Denis Payre a rappelé que "nos entreprises" étaient "25% moins rentables que la moyenne des entreprises européennes car notre Etat prélève 140 milliards d'euros de plus" en impôts. Le candidat de droite à la présidentielle a par ailleurs alerté sur le fait qu'"aujourd"hui, on perd des entreprises industrielles" et que "nos régions se dévitalisent car notre industrie est au plus bas"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.