François Fillon : une carrière déjà longue de 40 ans

François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite ce dimanche 27 novembre, a commencé son parcours politique dans les années 80.

FRANCE 3

Avec François Fillon, ne pas se fier aux apparences. Le grand vainqueur de la primaire ce dimanche soir a longtemps été surnommé "Mister Nobody". L'homme effacé qui était derrière Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, ou alors dans l'ombre de son mentor en politique Philippe Séguin. Et pourtant, lorsqu'il décroche en 1981 son premier mandat de député en pleine vague rose, François Fillon fait preuve déjà d'un grand appétit politique. Depuis son fief de Sablé-sur-Sarthe, le benjamin de l'Assemblée nationale, qui est un passionné d'alpinisme, va partir à la conquête des postes ministériels.

Un gaulliste social

Ministre des Affaires sociales de Jean-Pierre Raffarin, c'est lui qui mène tambour battant de 2002 à 2004 les réformes difficiles sur la durée du travail et les retraites. Étouffé sous l'hyperprésidence de Nicolas Sarkozy qui traite son Premier ministre de collaborateur, il reste stoïque, mais n'oublie pas. Et pendant la campagne du premier tour de la primaire, il se lâche et ne s'interdit plus rien. "Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ?", avait-il lancé fin août. De Gaulle est la référence de François Fillon qui a mis ses pas dans ceux de Philippe Séguin et du gaullisme social. La course à l'Élysée est encore longue et même les pilotes chevronnés comme Fillon savent qu'une sortie de piste est toujours possible.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CITIZENSIDE/CAROLE PARIAT / CITIZENSIDE)