Cet article date de plus de cinq ans.

Alain Juppé : "François Fillon appartient à une famille traditionaliste, je suis plus ouvert au modernisme"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 8 min.
Alain Juppé : "François Fillon appartient à une famille traditionaliste, je suis plus ouvert au modernisme"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alain Juppé est l'invité de 20 Heures du journal de France 2 ce lundi 21 novembre. Il affirme qu'il n'a "jamais hésité une seconde à continuer le combat".

"Ce qui aurait pu changer les choses, c'est que je dise : 'j'ai décidé de ne pas continuer'", déclare Alain Juppé alors que David Pujadas l'interroge sur son retard, à 16 points derrière François Fillon. Le maire de Bordeaux avoue que le résultat de ce premier tour de la primaire de la droite a été une surprise : "Je n'avais pas prévu un tel écart". Alain Juppé attend donc le prochain débat pour prouver ses différences avec François Fillon.

Le programme de François Fillon est "d'une très grande brutalité sociale"

"Ce qu'on voit aujourd'hui, c'est la reconstitution de l'équipe Fillon-Sarkozy, qui nous a gouvernée de 2007 à 2012", a rappelé Alain Juppé en insistant sur le fait que François Fillon était aussi "comptable" du quinquennat de Nicolas Sarkozy et que ce n'était pas un homme neuf. "Il a été élu député avant mois je crois". Alain Juppé a ensuite critiqué le programme de son adversaire, qu'il considère d'une "très grande brutalité sociale". Selon lui, certaines des mesures de son adversaire sont mêmes inapplicables : "500 000 fonctionnaires supprimés en 5 ans, c'est infaisable". Alain Juppé a décidé de se concentrer cette semaine sur les projets de son programme pour mieux les faire connaître.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.