Moselle : le blues du maire les Républicains de Maizières-les-Metz

Le Congrès des maires de France s'ouvre mardi 20 novembre à Paris. Emmanuel Macron ne s'y rendra pas. Les relations entre les élus locaux et lui se sont tendues à propos de la taxe d'habitation.

France 3

Comme tous les maires de France, Julien Freyburger, le maire LR de Maizières-les-Metz (Moselle), ne peut pas faire quelques pas dans la rue sans être interpellé. Pour un caniveau cassé, le maire prend le temps de s'arrêter. Une attention d'autant plus nécessaire qu'il vient d'augmenter la taxe d'habitation de 18% et cela fait grincer des dents.

Congrès des maires du 20 au 22 novembre

Avant d'augmenter les impôts, Maizières-les-Metz, 11 000 habitants, a déjà baissé d'un quart son budget de fonctionnement et réduit son effectif. "On en fait toujours plus avec toujours moins", déclare l'élu les Républicains. Mais pas question pour autant de renoncer aux investissements, quitte à créer de l'endettement. Il s'en défend jour et nuit devant ses administrés pour justifier la hausse de la taxe d'habitation. Dans la salle, les avis sont partagés.

En France, 6 000 communes ont augmenté la taxe d'habitation, masquant ainsi les effets de la réforme. Le gouvernement a donné un coup politique et publié la liste des villes concernées. Ce proche de Gérald Darmanin a décliné une invitation à dîner à l'Élysée. Selon lui, le chef de l'État aurait dû venir s'exprimer devant le Congrès des maires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Julien Freyburger, maire les Républicains
Julien Freyburger, maire les Républicains (France 3)