Wauquiez se défend d'avoir instrumentalisé la plainte d'une femme contre Darmanin

Selon Le Canard enchaîné à paraître mercredi, Laurence Sailliet, aujourd'hui porte-parole des Républicains, se serait entremise entre les avocats de Gérald Darmanin et celui d'une plaignante.

Le ministre de l\'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin à l\'Elysée, à Paris, le 27 novembre 2017. 
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin à l'Elysée, à Paris, le 27 novembre 2017.  (BERTRAND GUAY / AFP)

C'est l'affaire dans l'affaire. Lors de son interview sur ses propos polémiques enregistrés à son insu, Laurent Wauquiez a assuré, mardi 20 février, n'avoir "absolument aucune connaissance" des faits relatés dans Le Canard enchaîné à paraître mercredi. Selon l'hebdomadaire, Laurence Sailliet, aujourd'hui porte-parole des Républicains (LR), se serait entremise entre les avocats de Gérald Darmanin et celui d'une plaignante.

Le parquet de Paris a classé sans suite vendredi l'enquête préliminaire sur une accusation de viol visant le ministre des Comptes publics. Cette enquête, classée sans suite en juillet, avait été rouverte fin janvier après l'envoi d'un nouveau courrier de la femme qui accuse Gérald Darmanin de l'avoir violée en 2009 alors qu'elle sollicitait de l'aide dans une affaire judiciaire.

"Tellement facile"

Le Canard enchaîné reproduit des extraits d'une lettre des avocats de Gérald Darmanin à la procureure de la République Rachel Bray. "Notre client entend attirer votre attention sur des faits pour le moins surprenants." "Le 2 octobre 2017, Mme Laurence Sailliet, actuelle porte-parole du parti Les Républicains, s'est faite l'intermédiaire (par téléphone) auprès de notre client d'un avocat se disant être le conseil de Mme Sophie Spatz (la plaignante), lui proposant de rencontrer ce dernier", écrivent les avocats Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich.

Gérald Darmanin, poursuivent ses conseils, "a adressé une fin de non-recevoir à Mme Sailliet".

"Tellement facile", a balayé Laurent Wauquiez, interrogé par BFMTV sur le fait que l'entourage de Gérald Darmanin pouvait penser qu'il était derrière les plaintes déposées contre lui. "J'ai lu avant de venir ces quelques extraits (du Canard enchaîné). Je n'en ai absolument aucune connaissance", a-t-il assuré.

"Je voudrais juste rappeler un point : Laurence Sailliet, dont il est fait mention dans cet article du Canard, était, en octobre 2017 une proche de Xavier Bertrand. C'est donc à lui qu'il faudrait poser les questions aujourd'hui", a ajouté le patron de LR.