Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez, président LR sortant, en tête des intentions de vote selon notre sondage

La liste LR est suivie par celle du Rassemblement national et par celle soutenue par LREM et le MoDem. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez au lycée du Parc à Lyon, le 30 avril 2021. (JEFF PACHOUD / AFP)

Laurent Wauquiez est le favori à sa succession à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, selon un sondage Ipsos Sopra/Steria pour franceinfo et France Télévisions publié mardi 4 mai.

Le président sortant Les Républicains de la région, est en tête des intentions de vote des élections régionales qui auront lieu les 20 et 27 juin prochain. La liste de Laurent Wauquiez, soutenue par LR et l'UDI, est créditée de 31% des suffrages au premier tour. Derrière, la liste RN, conduite par Andréa Kotara, totalise 19% des intentions de vote.

Assuré de l'emporter au second tour

Le député LREM Bruno Bonnell de son côté, qui mène la liste soutenue par La République en Marche et le Modem, recueille 16% des suffrages. À gauche, Fabienne Grébert, qui conduit la liste Europe Écologie-Les Verts et Génération.s, totalise 13% des voix et devance Najat Vallaud-Belkacem, à la tête de la liste soutenue par le PS qui est à 11%.

Au second tour, quelle que soit la configuration des listes en présence, Laurent Wauquiez est, selon ce sondage, assuré de conserver son fauteuil de président.

Le rapport de force au premier tour peut encore changer à gauche. 60% de ceux affirmant voter pour Najat Vallaud-Belkacem ne sont pas encore sûrs de leur choix. Et près de huit électeurs de Fabienne Grébert sur dix (78%) peuvent encore changer leur vote au premier tour. À droite, le choix de 63% des électeurs de Laurent Wauquiez apparaît comme définitif. Et le RN Andréa Kotarac peut tabler lui sur 79% de ses électeurs qui se disent certains de leur choix.

La délinquance au cœur des préoccupations

Selon cette enquête, en Auvergne-Rhône-Alpes, c'est la délinquance qui est la question la plus préoccupante. Elle est citée par 40% des personnes interrogées. C'est cinq point de plus qu'au niveau national. L'épidémie de Covid-19 est la deuxième préoccupation des habitants de la région (36% de citations), devant l'immigration et l'environnement (27%). L’accès aux loisirs et à la culture, le système scolaire, les transports, le logement, ou encore le développement économique, prérogatives des régions, arrivent en queue des préoccupations des électeurs d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce sondage Ipsos Sopra/Steria pour Radio France et France Télévisions a été réalisé par Internet du 27 au 29 avril 2021, sur un échantillon de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales d’Île-de-France, représentatif des habitants de la région âgés de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.