Quel destin pour les démissionnaires de la politique française ?

Plusieurs personnalités politiques de premier plan se sont mises en retrait à la suite de cuisants échecs. Mais certaines ont su revenir jusqu'à conquérir la magistrature suprême.

FRANCEINFO

Michel Rocard, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Alain Juppé et maintenant Laurent Wauquiez. Tous ont été détrônés à un moment donné, et parfois c'était pour mieux revenir plus tard. En 1994, Michel Rocard conduit la liste PS aux européennes et récolte 14% des voix, le score le plus faible de son histoire à l'époque. Il démissionnera dans la foulée de son poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Lui ne reviendra jamais au premier plan en politique.

Le sacre de Hollande et Sarkozy après de lourds échecs

Pour Nicolas Sarkozy, c'est en 1999 que la liste qu'il mène lors des élections européennes fait un score catastrophique de 12% sous la bannière du RPR. Il annonce prendre ses responsabilités et ne pas se présenter à la tête du parti de la droite républicaine. Mais huit ans plus tard, il effectuera un retour triomphant en devenant président de la République, en 2007. Le même destin attendra François Hollande, qui quitte la tête du PS en 2008, pour revenir sur le devant de la scène en remportant la présidentielle de 2012.

Nicolas Sarkozy, à Paris, le 1er octobre 2016, aux Sables-d\'Olonne.
Nicolas Sarkozy, à Paris, le 1er octobre 2016, aux Sables-d'Olonne. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)