Les Républicains : ces élus qui veulent rallier la majorité

Le temps s’est accéléré à droite avec la démission de Laurent Wauquiez et celle de Valérie Pécresse. Dimanche 9 juin, ce sont 72 maires et élus locaux de la droite et du centre qui décident de se rapprocher d’Emmanuel Macron.

FRANCE 2

Les dimanches se suivent et se ressemblent chez les Républicains. Il y a deux semaines, la débâcle aux européennes, avant la démission, dimanche 2 juin, de Laurent Wauquiez. Dimanche 9 juin, c’est un nouveau coup dur pour LR avec cette carte des 72 signataires maires et élus départementaux centristes et membres de la droite qui signent une tribune explicite dans le Journal du dimanche : "Nous voulons la réussite du président de la République et du gouvernement, car rien ne se construira sur leur échec."

"On veut la réussite du pays"

Une longue liste de maires où l’on trouve des divers droites et des centristes, mais aussi des LR toujours encartés. Quant aux arguments, le maire d’Arras (Pas-de-Calais) par exemple se défend de tout ralliement à LREM. "On n’est pas à penser aux élections présidentielles. On n’est pas à penser à telles échéances électorales. On pense à nos territoires et nos concitoyens. On veut la réussite du pays", explique Frédéric Leturque, maire Les Centristes d’Arras. Derrière ce mouvement d’élus, c’est surtout l’avenir des Républicains qui semble s’obscurcir même si officiellement, pas de panique. Mais aujourd'hui à LR, tous les scénarios sont sur la table.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord). 
Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)