Laurent Wauquiez renonce à briguer la présidence du parti Les Républicains

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes était le favori de Christian Jacob pour lui succéder à la tête de la formation de droite. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, le 20 juillet 2021 à Paris.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Qui succédera à Christian Jacob à la tête du parti Les Républicains ? Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a renoncé, dimanche 17 juillet, à briguer la présidence de son parti, qui doit désigner à l'automne son nouveau chef de file.

"Aujourd'hui, après avoir beaucoup réfléchi, j'ai décidé de ne pas être candidat à la présidence des Républicains", a annoncé celui dont Christian Jacob avait fait son favori pour lui succéder, dans un communiqué diffusé sur son compte Facebook"Ce choix, je le fais parce que je crois qu'il faut consacrer toute son énergie à cette refondation à laquelle aspire notre pays. Une telle exigence ne supporte aucune dispersion. Il faut s'y donner totalement ; il faut prendre de la distance avec le combat politicien, parce qu'on n'y trouve plus aujourd'hui aucune réponse, parce que le jeu des petites phrases et des polémiques stériles ne permet plus d'entendre la voix des Français, défend Laurent Wauquiez. C'est cette médiocrité qui a mené le pays dans l'état où il est aujourd'hui. Tout ceci nous tire vers le bas. La solution viendra d'une rupture avec ce qu'est devenue la politique."

"L'alternative que nous devons construire doit dépasser les questions d'appareils, travailler avec des personnalités aux parcours différents, frotter sa cervelle avec tous ceux qui voudront aller chercher ce sursaut, d'où qu'ils viennent", poursuit l'ancien ministre et président du parti. "Il faut aller chercher des idées neuves, avoir le temps de se préparer (...) J'ai la conviction que c'est le seul chemin qui permettra d'être au rendez-vous du grand choix démocratique de 2027."

Christian Jacob a quitté le 1er juillet la présidence des Républicains, après trois ans à la tête d'un parti en crise. Il est remplacé par la numéro 2 du parti, la députée du Doubs Annie Genevard, qui assurera l'intérim jusqu'au prochain congrès prévu en novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laurent Wauquiez

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.