Election présidentielle : Retailleau, Wauquiez, Barnier, Juvin et Pécresse se mettent d'accord pour "une candidature unique"

Seul hic : le prétendant déjà déclaré Xavier Bertrand, absent, refuse à ce stade de participer à une primaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, le 20 juillet 2021 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

La course à l'élection présidentielle avance à droite. Cinq candidats potentiels de la droite à l'élection présidentielle, réunis mardi 20 juillet à Paris, se sont mis d'accord pour envisager une "candidature unique". Seul hic : le prétendant déjà déclaré Xavier Bertrand, absent, refuse à ce stade de participer à une primaire.

Participaient à cette réunion le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, l'ancien ministre et négociateur du Brexit Michel Barnier, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez et le maire de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) Philippe Juvin, tous Les Républicains, ainsi que la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui a quitté LR.

Vers un "processus de rassemblement"

"Chacun de ses participants s'est engagé à respecter une règle commune dans une démarche collective qui permette le rassemblement autour d'un seul candidat", ont affirmé dans un communiqué les organisateurs de la rencontre, le président de LR Christian Jacob, le président du Sénat Gérard Larcher et le maire d'Antibes Jean Leonetti, chargé d'une mission sur le "processus de rassemblement" des candidats potentiels en 2022.

Le parti a fixé le 25 septembre comme date butoir pour que les candidats putatifs s'entendent. Si cette hypothèse optimiste ne se réalise pas, un congrès décidera à l'automne d'un processus de départage, malgré les réticences de la direction sur la primaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laurent Wauquiez

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.