Démission de Nicolas Hulot : les réactions politiques

La démission de Nicolas Hulot, mardi 28 août, a suscité de nombreuses réactions dans la classe politique.

FRANCE 2

Avec cette démission annoncée mardi 28 août, Nicolas Hulot prend tout le monde de court, à commencer par ses collègues du gouvernement. Sur Radio Classique, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, demande si "c'est une plaisanterie". Au même moment, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, tente de minimiser les critiques de Nicolas Hulot sur son bilan : "Rien de ce qu'il a été conduit à faire dans l'année ne doit le faire rougir. Est-ce qu'on fait la révolution environnementale en une année ? La réponse est non. Et je préfère les petits pas au sur-place". Cette démission est une clarification nécessaire pour les amis écologistes du ministre. Pour Yannick Jadot, député européen EELV, "Emmanuel Macron l'a toujours cajolé dans les discours, dans la communication, mais il a cajolé le lobby des pesticides, là le lobby des chasseurs, là le lobby du pétrole ou du nucléaire".

Un vide politique pour le président

À droite, l'opposition en profite pour dénoncer la politique du "en même temps" d'Emmanuel Macron. Selon Laurent Wauquiez, "cette démission est le reflet des conséquences des ambiguïtés des politiques de Macron. Nicolas Hulot, je ne partage pas nécessairement ses opinions, mais je peux comprendre qu'il se sente trahi, comme aujourd'hui pas mal de Français, par des promesses fortes qui avaient été faites, et le sentiment qu'à l'arrivée ce n'est pas tenu". Dans un tweet, Jean-Luc Mélenchon voit le signe que "la macronie commence sa décomposition". Quant à Alain Juppé, il tente de prendre de la hauteur : "Ce départ de Nicolas Hulot peut être l'occasion d'une prise de conscience collective et au-delà de la prise de conscience, d'une action collective". Tous ces ténors s'accordent à dire que ce départ créé un vide politique pour Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 7 juin 2018 à Paris.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 7 juin 2018 à Paris. (ARTHUR HERVE / REA)