"Aujourd'hui, il y a une dictature en France" : quand Wauquiez se moque des "guignols d'En marche" à l'Assemblée

L'émission "Quotidien", sur TMC, a diffusé de nouveaux extraits de l'enregistrement réalisé lors d'un cours donné par le patron des Républicains à l'EM de Lyon. 

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 20 novembre 2017 lors d\'un discours à Paris. 
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 20 novembre 2017 lors d'un discours à Paris.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

"Quotidien" récidive. L'émission de TMC, présentée par Yann Barthès, a diffusé de nouveaux extraits, lundi 19 février, de l'enregistrement réalisé lors d'un cours donné par Laurent Wauquiez devant des étudiants de l'Ecole de management (EM) de Lyon (Rhône). Le président des Républicains y tacle notamment les députés de la majorité. "Vous croyez qu'un parlementaire a le moindre pouvoir aujourd'hui ?", a-t-il lancé, se moquant des "guignols d'En marche". "Il y a une dictature totale en France, il n'y a aucun équilibre des pouvoirs."

Devant les étudiants, Laurent Wauquiez n'hésite pas à tirer sur des membres de son parti politique. Au sujet de Valérie Pécresse, il dit : "Le nombre de conneries qu'elle peut faire !" Concernant Alain Juppé, il balance : "Il a totalement cramé la caisse (...) A Bordeaux, il a fait exploser les impôts."

Christophe Castaner, délégué général de La République en marche, a aussitôt réagi sur Twitter : "C’est indigne du président de cette famille politique."

 "Tout ce qui vous dites peut être utilisé contre vous"

Dès vendredi soir dernier, l'émission compilait sur près de trois minutes ses punchlines contre Emmanuel Macron, Angela Merkel, Gérald Darmanin ou encore Nicolas Sarkozy.

Certains sont convaincus que le président des Républicains avait parfaitement à l'esprit la possible diffusion de ses propos. Après avoir prévenu que rien ne devait sortir des murs de l'EM Lyon, il a d'ailleurs lancé aux élèves : "La caractéristique pour un élu, c'est que tout ce que vous dites, ça peut être utilisé à tout moment contre vous."