"Je ne ferai plus de politique quotidienne, partisane", assure Nicolas Sarkozy

L'ancien président de la République était, jeudi, l'invité de l'émission "Quotidien", sur TMC.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 25 juin 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Nicolas Sarkozy a affirmé, jeudi 10 septembre, sur TMC qu'il ne ferait "plus de politique quotidienne, partisane""Cette période de ma vie est derrière moi, la vie politique quotidienne, partisane, je n'en ferai plus, je ne suis plus un enjeu de ce côté-là", a répondu l'ancien président de la République à une question, dans l'émission "Quotidien", sur son éventuel retour en politique.

L'ancien chef de l'Etat a adressé ainsi une réponse au député Les Républicains de l'Yonne, Guillaume Larrivé. Ce dernier avait estimé, mercredi, que Nicolas Sarkozy, 65 ans, pourrait "être une hypothèse" pour représenter la droite en 2022.

"Je suis du monde d'avant, avec des valeurs, du courage, de l'énergie, des rêves", a déclaré Nicolas Sarkozy, regrettant "l'horizontalité" du monde d'aujourd'hui. Mais "il n'y a rien qui se démode plus que le nouveau monde".

Interrogé sur les procès qui l'attendent, Nicolas Sarkozy a assuré que cela ne l'empêchait pas de dormir : "La vie est faite de hauts et de bas, de satisfactions et d'épreuves", a-t-il commenté. L'ancien locataire de l'Elysée doit être jugé fin 2020 dans l'affaire dite des "écoutes" et comparaître en 2021 dans un deuxième procès sur ses frais de campagne pour l'élection présidentielle de 2012.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.