"Je fais le choix de l'unité" : Guillaume Peltier renonce à briguer la présidence des Républicains

Le député, qui réfléchissait à se porter candidat, explique avoir fait "le choix de l'unité". Il a annoncé mercredi soutenir Christian Jacob, le président du groupe à l'Assemblée.

Le député Guillaume Peltier au siège des Républicains à Paris, le 11 juin 2019.
Le député Guillaume Peltier au siège des Républicains à Paris, le 11 juin 2019. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Finalement, il n'y va pas. Guillaume Peltier a annoncé, mercredi 10 juillet, qu'il renonçait à briguer la présidence du parti Les Républicains au nom de "l'unité et du collectif". "Notre mouvement, qui est malade, mérite le rassemblement le plus large possible. Nous ne pouvons pas nous permettre de nouvelles querelles", explique le député du Loir-et-Cher dans les colonnes du Parisien.

Guillaume Peltier va donc soutenir Christian Jacob, le chef de file des députés LR et grand favori à la présidence du parti. "Au fil de mes échanges avec les parlementaires et les militants qui sont sur le terrain, au plus près de nos compatriotes, j'ai acquis la conviction que nous serons plus forts ensemble, avec Christian Jacob, pour garantir le redressement de notre famille", explique le député.

Une élection prévue mi-octobre

En plus de Christian Jacob, les députés Guillaume Larrivé (Yonne) et Julien Aubert (Vaucluse) sont également candidats. En attendant l'élection prévue mi-octobre, c'est l'ancien premier vice-président Jean Leonetti qui assure l'intérim, depuis la démission de Laurent Wauquiez après la débâcle des élections européennes.