Grenoble : Alain Carignon fait son retour et brigue la mairie

Condamné il y a vingt-trois ans pour corruption, l'ancien maire de Grenoble (Isère) Alain Carignon, 70 ans, annonce sa candidature officielle pour les prochaines élections municipales. Comment les Grenoblois perçoivent-ils cette ambition ?

FRANCE 3

Pour beaucoup à Grenoble (Isère), Alain Carignon, c'est toujours monsieur le maire. Pourtant, vingt-cinq ans ont passé depuis qu'il a quitté la mairie. Et de quelle manière ! Après douze années passées à la tête de la ville, le jeune espoir de la droite d'alors a fini en prison, condamné pour corruption. Il passera vingt-neuf mois derrière les barreaux pour avoir monnayé le contrat d'eau de la ville. Aujourd'hui, à 70 ans, Alain Carignon revient briguer une nouvelle fois les suffrages des Grenoblois.

La droite locale embarrassée

Sa candidature divise les habitants. Alain Carignon se présente sur la liste société civile, avec un projet axé sur l'écologie et sans étiquette partisane, bien qu'il soit toujours membre des Républicains. Bousculé sur son terrain, le maire sortant, l'écologiste Éric Piolle, a aussitôt annoncé sa candidature. Mais celle d'Alain Carignon embarrasse également la droite locale, qui ne s'est jamais relevée des années Carignon. Les Républicains ne peuvent donc pas le soutenir, mais pas davantage présenter un candidat face à lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Condamné il y a vingt-trois ans pour corruption, l\'ancien maire de Grenoble (Isère) Alain Carignon, 70 ans, annonce sa candidature officielle pour les prochaines élections municipales.
Condamné il y a vingt-trois ans pour corruption, l'ancien maire de Grenoble (Isère) Alain Carignon, 70 ans, annonce sa candidature officielle pour les prochaines élections municipales. (FRANCE 3)