Face aux casseurs, le gouvernement renforce son arsenal répressif

Le gouvernement a dévoilé lundi 18 mars des mesures pour donner plus de moyens aux forces de l'ordre face aux casseurs, notamment des interdictions et des amendes.

France 3

Après le déferlement de violences samedi 16 mars à Paris, l'exécutif hausse le ton. Édouard Philippe a présenté lundi à Matignon tout un arsenal de mesures de fermeté, dont une interdiction de manifester dans certains lieux : autour des Champs-Élysées et de la place de l'Étoile à Paris, la place Pey-Berland à Bordeaux (Gironde) et la place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne).

Le préfet de Paris remplacé

Parmi les autres mesures, il y a une hausse de 38 à 65 euros de la contravention pour participation à une manifestation interdite. Pour La France insoumise, ce n'est pas la bonne réponse. Le préfet de police de Paris Michel Delpuech est limogé au grand dam des Républicains et du Rassemblement national. Il sera remplacé par Didier Lallement, actuel préfet de la Nouvelle-Aquitaine, qui a la réputation d'être un homme à poigne. Premier test samedi 23 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une casseur lance des pavés sur les véhicules de la gendarmerie positionnés sur la place de l\'Etoile à Paris, samedi 16 mars 2019.
Une casseur lance des pavés sur les véhicules de la gendarmerie positionnés sur la place de l'Etoile à Paris, samedi 16 mars 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)