Européennes : "La République en marche veut créer encore plus de technocratie", estime Frédéric Péchenard

Il a critiqué sur franceinfo la proposition de la candidate LREM Nathalie Loiseau de créer une agence de protection contre les cyber-attaques. 

Frédéric Péchenard a fustigé La République en marche, lors de son interview le 22 avril 2019 sur franceinfo.
Frédéric Péchenard a fustigé La République en marche, lors de son interview le 22 avril 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À environ un mois du scrutin européen, Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France, a fustigé le programme de la liste de LREM. "Le programme européen de La République en Marche veut créer encore plus de technocratie", a déclaré le candidat sur la liste LR, lundi 22 avril sur franceinfo.

Frédéric Péchenard estime "qu'il ne faut pas créer de nouvelles choses mais qu'il faut renforcer ce qui existe déjà". Il fait référence au programme européen de Nathalie Loiseau qui "veut créer une agence de protection de la démocratie permettant de lutter contre les cyberattaques".

J'ai une bonne nouvelle pour Mme Loiseau, cette agence elle existe, ça s'appelle Europol, c'est l'agence de police européenne qui a été créée en 1995 et dont une des spécialités est la cyber-sécurité.Frédéric Péchenardà franceinfo

Cet ancien directeur général de la police national assure que "le principal enjeu des Républicains, c’est une Europe qui protège la France". Contrairement à La République en Marche, il précise qu'il est "opposé à l’élargissement et à l'entrée d'autres pays dans l'espace Schengen, car, ajoute-t-il, l'espace Schengen ne fonctionne pas".